Copy
Inscrivez-vous dès aujourd'hui!


La psychologie positive 

 Du 3 au 5 juin 2019 
 Espace 4 Saisons, Orford, Québec 

 

UN MOT DE VOS ORGANISATRICES

C’est avec excitation que nous sommes fières de vous présenter cette programmation spécialement mijotée avec soin et passion afin de célébrer le 40e anniversaire du colloque de l’APPRCQ!

En ce temps où la conscience sociétaire et les études en psychologie abondent de plus en plus vers cet objectif de contribution à l’épanouissement et au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions, la psychologie positive est à l’honneur cette année.

Cette jeune branche de la psychologie filant vers une maturation de plus en plus grandissante, des conférences et ateliers où se marient avancées scientifiques et vécus expérientiels vous ont été préparés. Plusieurs sous-thèmes et outils concrets liés à la psychologie positive y seront explorés et démystifiés tels que les théories de l’acceptation et de l’engagement (ACT) et de l’auto-détermination, les pratiques pédagogiques contemplatives (incluant la présence attentive), la communication consciente, l'auto-compassion, les forces VIA de caractère, les compétences émotionnelles et relationnelles, etc. 
 
En plus d’une riche panoplie de chercheurs, enseignants et intervenants venus de plusieurs régions du Québec, nous sommes privilégiés cette année de compter parmi nous deux sommités européennes dans le domaine de la recherche en psychologie positive venus directement de Grenoble pour nous.
Ce sont dans les beaux Cantons-de-l'Est, à l'Espace 4 Saisons situé juste au pied du Mont Orford, que se déroulera notre 40e colloque. Pour célébrer en grand ce bel anniversaire, nous aurons, entre autres festivités, la chance de célébrer à bord du bateau Le Grand Cru sur le lac Memphrémagog. Une rumeur circule qu’un illustre humoristique collègue retraité nous aurait même apprêté un bien-cuit thématique…

Sur ce, laissons-nous porter et "go with the flow"!
 Au grand plaisir de s'y retrouver en grand nombre,
 
La joyeuse équipe du cégep Saint-Jean-sur-Richelieu
Jacinthe Leduc, Josée Paradis et Caroline Martel


LA PSYCHOLOGIE POSITIVE 

Colloque de l’Association des Professeurs de Psychologie du Réseau Collégial du Québec (APPRCQ)

Du lundi 3 juin au mercredi 5 juin 2019
Espace 4 Saisons : 4940, chemin du Parc, Orford, QC J1X 7N9

 

Prix 

Enseignants permanents
  • Occupation simple 640.00 $ + 35 $ (adhésion APPRCQ) : 675.00 $
  • Occupation double 460.00 $ + 35 $ (adhésion APPRCQ) : 495.00 $
  • Occupation triple 420.00 $ + 35 $ (adhésion APPRCQ) : 455.00 $
  • Occupation quadruple 400.00 $ + 35 $ (adhésion APPRCQ) : 435.00 $
  • Colloque sans hébergement, repas inclus : 300$ + 35 $ (adhésion APPRCQ) : 335.00 $
 Enseignants non-permanents
  • Occupation simple 640.00 $ + 20 $ (adhésion APPRCQ) : 660.00 $
  • Occupation double 460.00 $ + 20 $ (adhésion APPRCQ) : 480.00 $
  • Occupation triple 420.00 $ + 20 $ (adhésion APPRCQ) : 440.00 $
  • Occupation quadruple 400.00 $ + 20 $ (adhésion APPRCQ) : 420.00 $
  • Colloque sans hébergement, repas inclus : 300$ + 20 $ (adhésion APPRCQ) : 320.00 $
Date limite d’inscription : le 1er avril 2019 (et ce n’est pas un poisson d’avril )
Après le 1er avril : ajouter 50 $ à l’occupation choisie.


L’Espace 4 Saisons peut accueillir jusqu’à 150 personnes avec une disposition de 82 chambres.

Premiers inscrits, premiers servis!

***Advenant le cas exceptionnel qu’une grève étudiante serait déclenchée et que des changements majeurs sur notre calendrier scolaire seraient apportés, le colloque serait déplacé à l’année prochaine et vous seriez remboursés. ***

 
Inscription

Remplir le formulaire
FORMULAIRE D'INSCRIPTION et envoyer le tout à l’adresse suivante : caroline.martel@cstjean.qc.ca 

 

CONFÉRENCE D’OUVERTURE 


FRÉDÉRIC GUAY

La théorie de l’autodétermination et le développement du plein potentiel : implications théoriques et pratiques pour la psychologie positive
* Conférence commanditée par 

Résumé :

Pourquoi certaines personnes abordent-elles leurs études avec enthousiasme alors que d’autres ressentent de vives inquiétudes? Pourquoi des individus développent-ils leur plein potentiel dans une activité alors que d’autres sous-performent? Pourquoi des gens sont-ils heureux alors que d’autres vivent un mal-être? Peut-on expliquer ces différences par leurs traits de personnalité et leur capacité à être résilients? Est-ce que d’autres facteurs que ceux individuels, notamment ceux liés au contexte de vie des individus et des méthodes pédagogiques utilisées, peuvent expliquer ces différences? Dans cette conférence, Frédéric Guay utilise la théorie de l’autodétermination et les recherches qui en découlent pour répondre à ces questions et montrer que le développement optimal de tout individu dépend largement de notre capacité comme société à créer des contextes de vie qui permettent aux individus de satisfaire leurs besoins psychologiques. Trop souvent, ce que nous croyons efficace pour motiver les individus (récompenses, punitions, programmes enrichis, comparaison sociale) est en fait un frein à leur épanouissement personnel et par le fait même au développement de notre société.

 

Biographie :

Depuis 1998, Frédéric est professeur à la faculté des sciences de l’éducation de l'Université Laval. En 2005, il a été professeur invité à l’université de Western Sydney. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 en motivation, persévérance et réussite scolaires. Récemment, il a reçu une mention du comité Witworth pour sa contribution à la recherche en éducation au Canada. Il a été élu en 2014 président de la division educational, instructional, and school psychology de l’International Association for Applied Psychology. Enfin, il est l’auteur de plus de 100 articles scientifiques, chapitres de livre et livres et a présenté plus de 200 communications scientifiques dans des congrès nationaux et internationaux.  La grande majorité de ces publications et communications portent sur la motivation scolaire des élèves et des étudiants. Récemment, il a cosigné le livre « SELF : Driving positive psychology and well-being »  chez Information Age Publishing.


ATELIER 1 


MARTIN BENNY

Les forces de caractère et l’autocompassion : des outils pour prendre soin de la santé psychologique

* Conférence commanditée par  

Résumé :

Comment reconnaître et mettre davantage concrètement à contribution ce qu’il y a de plus constructif en chaque personne?  C’est pour mieux y arriver qu’a été développée la classification des forces de caractère VIA (Values in Action) comme projet phare des débuts de la psychologie positive.  Loin de se limiter à découvrir ses propres forces pour les utiliser davantage (le mode d’utilisation le plus connu), on propose plutôt un usage souple et adapté au contexte.  À titre d’exemple, mentionnons le repérage de forces des autres afin de les aider, d’améliorer les relations, la collaboration ou le travail d’équipe.  La vigilance est aussi de mise puisqu’on peut surutiliser une force et provoquer des effets non souhaitables.  Différentes manières d’utiliser les forces seront décrites et expérimentés concrètement en se basant sur les publications de Ryan Niemiec (2014, 2017), directeur du volet éducatif de l’Institut VIA.
 
Malgré tout, la vie ne va pas toujours comme nous le souhaitons. Nous vivons tous et toutes des pertes, des peurs, des frustrations, des erreurs, nous sommes parfois confrontés à des limites ou déçus de nous situer en deçà de nos propres idéaux.  Afin d’établir un rapport plus sain face à ces difficultés, des pratiques visent à cultiver - pour soi et pour les autres - davantage de compassion et de bienveillance.  Des recherches montrent qu’il est possible de devenir davantage compatissant et que plusieurs bénéfices y sont associés.  Différentes applications provenant du programme d’autocompassion en pleine conscience seront présentées et expérimentées (Neff & Germer, 2013).
 
Niemiec, R. M. (2014). Mindfulness and character strengths: A practical guide to flourishing. Cambridge, MA: Hogrefe Publishing.
Niemiec, R. M. (2017). Character Strengths Interventions: A Field Guide for Practitioners.  Cambridge, MA: Hogrefe Publishing.
Neff, K. D., & Germer, C. K. (2013). A Pilot Study and Randomized Controlled Trial of the Mindful Self-Compassion Program: A Pilot and Randomized Trial of MSC Program. Journal of Clinical Psychology, 69(1), 28‑44. https://doi.org/10.1002/jclp.21923

 

Biographie :

Martin est titulaire d’un Ph. D. en psychologie de l’éducation de l’Université de Montréal où il a aussi eu ses premières expériences en enseignement comme chargé de cours sur la prévention et la promotion de la santé.  C’est dans ce contexte qu’il s’intéresse dès lors aux premiers pas du champ de la psychologie positive.  Il mettra ce thème en veilleuse quelques années pour débuter l’enseignement dans différents cégeps.  La psychologie positive est revenue au cœur de ses activités pour la rédaction et l’adaptation de différents chapitres (certains destinés à l’enseignement collégial aux éditions Modulo) et articles portant entre autres sur des concepts de ce domaine.  Il offre aussi avec Jean-François Villeneuve une journée de formation organisée par l’IFTCC et accréditée par l’OPQ sur des outils de psychologie positive.  Depuis 2006, Martin enseigne au Collège Montmorency où il a contribué au développement d’un cours complémentaire de santé mentale se voulant équilibré c’est-à-dire qu’on aborde autant la santé psychologique que les troubles mentaux.  Il préfère souvent parler de santé psychologique ou de concepts et pratiques spécifiques (par exemple forces de caractère, autocompassion, pleine conscience, flow, etc.) puisque la psychologie positive en général est souvent associée à la « pensée positive » ou vue comme du jovialisme naïf.


ATELIERS 2 et 4 


BENJAMIN SCHOENDROFF

La flexibilité psychologique, pourquoi et comment?

Résumé :

Victor Frankl illustre comment choisir d’agir en lien avec ses valeurs les plus profondes permet de donner un sens à sa vie, même dans les circonstances les plus difficiles. La thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT pour ses initiales anglaises - Acceptance and Commitment Therapy, prononcé “acte”) est une approche qui entraine la capacité de « surfer » les vagues de ses émotions, pensées et difficultés intérieures et extérieures afin de pouvoir choisir d’agir comme la personne que l’on veut être. Cette habileté se nomme la « flexibilité psychologique » et elle peut être conçue comme une « méta-habileté » qui rend plus aisé de mettre en action ses ressources ainsi que d’apprendre de nouvelles habiletés. Au cours de cet atelier, vous découvrirez comment le modèle intuitif de la matrice ACT permet d’entraîner à l’aide d’outils concrets la flexibilité psychologique depuis la perspective de votre expérience personnelle et de celles de vos étudiants. Vous découvrirez comment c’est par l’action que l’on donne un sens à sa vie et que l’on devient la personne que l’on veut être.

 

Biographie :

Benjamin Schoendorff, MA, MSc, est psychologue clinicien et cofondateur de l’Institut de Psychologie Contextuelle à Montréal. Formateur en Thérapie d’Acceptation et d’Engagement reconnu par les pairs de l’association ACBS, il a animé près de 300 ateliers dans le monde entier. Il est l’auteur ou le coauteur de nombreux livres en anglais et en français. Son dernier ouvrage est le Guide de la Matrice ACT (De Boeck 2017). Il est renommé pour son style engageant, son humour chaleureux, son empathie et sa capacité à rendre simple des notions complexes. Il aime voyager avec son fils Thomas et son épouse et collègue Marie-France.


ATELIER 3 


REBECCA SHANKLAND et LAURENT BÈGUE
 

Développer les compétences psychosociales : l’exemple du programme Européen Unplugged

Résumé :

D'après l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la compétence psychosociale (CPS) est l'habileté d'une personne à gérer de manière efficace les demandes et difficultés quotidiennes. Ces compétences, telles que la régulation du stress et des émotions, la créativité et la pensée critique, l’affirmation de soi et l’empathie, permettent à l’individu de maintenir un degré de bien-être psychologique satisfaisant tout en étant capable d'interagir de manière appropriée et constructive avec son entourage. Un nombre croissant de recherches s’intéresse aujourd'hui à ces compétences en prévention des conduites à risque, mais aussi dans le but de contribuer au développement d’un climat de classe favorable aux apprentissages. Les compétences psychosociales ont ainsi une utilité transversale et durable. De nombreux programmes de développement de ces compétences ont été conçus et évalués. S’insérant tout aussi bien en contexte d’enseignement collégial pré-universitaire que technique, cet atelier vise à faire connaître ces compétences, leurs apports et les pratiques permettant de les développer. Des exercices pratiques et des mises en situation seront proposés autour des compétences émotionnelles et relationnelles.

 

Biographies :
 

Rebecca Shankland est psychologue, Professeure Associée à l’Université Grenoble Alpes (France), responsable du Diplôme Universitaire de Psychologie Positive, et chercheure au Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie : Personnalité, Cognition et Changement Social. Elle est également chercheure associée à la Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique de Grenoble École de Management, et membre du Groupement de Recherche et d’Intervention sur la Présence Attentive (GRIPA) à l’Université du Québec à Montréal, Canada. Elle est aussi membre fondateur et Vice-Présidente de l’Association française et francophone de Psychologie Positive. Ses recherches portent sur le développement et les effets de la gratitude et de la pleine conscience dans le champ de l’éducation, des organisations et des psychothérapies. Elle a publié plusieurs ouvrages sur ces thématiques parmi lesquels Mettre en œuvre un programme de psychologie positive paru chez Dunod (2018), La psychologie positive : 10 fiches pour comprendre paru chez InPress (2018), Les pouvoirs de la gratitude chez Odile Jacob (2016), La psychologie positive chez Dunod (2014) et Manager en pleine conscience chez Dunod (2016).

Laurent Bègue est Professeur de psychologie sociale à l'Université Grenoble Alpes (France), membre senior de l'institut Universitaire de France (IUF) et directeur de la Maison des Sciences de l'Homme Alpes (CNRS). Il a été chercheur invité à l’université de Stanford (USA). Auteur d’une centaine d’articles spécialisés, de chapitres et ouvrages, ses publications sont consacrées notamment à l’analyse des déterminants des comportements prosociaux et agressifs, ainsi que l’étude des effets des substances psychoactives sur la pensée et les comportements. Ses travaux sur l’impact de l’alcool sur la perception de soi lui ont valu un prix Ig Nobel en 2013, prix décerné chaque année à Harvard pour des recherches qui paraissent insolites, "qui font d'abord rire, puis réfléchir". Il dirige actuellement l’Observatoire Territorial des Conduites à Risque de l’Adolescent et mène des recherches sur la prévention des consommations à risque chez les jeunes. Il a publié plusieurs ouvrages sur ces thématiques parmi lesquels : Psychology of good and evil (Oxford University Press, 2016), Drogues, alcool et agression (Dunod, 2014), et le Traité de psychologie sociale (De Boeck, 2013).


CONFÉRENCE CENTRALE 


REBECCA SHANKLAND
 

La psychologie positive en éduction : processus, intérêt, limites et orientations futures

Résumé :

La psychologie positive étudie les déterminants du bien-être et les compétences permettant de faire face au mieux aux difficultés rencontrées en cours de l’existence. Au cours des dernières décennies, les interventions de psychologie positive se sont ainsi développées dans des contextes variés tels que l’éducation, le travail ou l’accompagnement. Les études d’efficacité de ces interventions se multiplient et présentent des résultats intéressants, mais apportent aussi des questionnements quant à la meilleure manière d’intégrer ces pratiques en éducation. L’analyse des processus impliqués dans l’efficacité de ces interventions, ainsi qu’une meilleure compréhension des contextes et des personnes pour qui ces interventions sont les plus utiles, apportent des pistes prometteuses pour le futur de ces interventions en milieu éducatif. Cette conférence portera sur une synthèse actualisée des connaissances dans ce champ et présentera l’analyse de certains processus impliqués dans l’efficacité de ce type d’intervention (réorientation de l’attention, décentration, présence attentive, acceptation…). Ces processus ciblent le développement d’une plus grande flexibilité psychologique permettant une meilleure adaptation aux situations complexes et un plus grand investissement dans des actions constructives. La présentation abordera également les questionnements ayant émergé des études menées en milieu éducatif en lien avec la satisfaction des besoins psychologiques fondamentaux que sont le sentiment d’autonomie, de compétence et de proximité sociale.

 

Biographie :

Rebecca Shankland est psychologue, Professeure Associée à l’Université Grenoble Alpes (France), responsable du Diplôme Universitaire de Psychologie Positive, et chercheure au Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie : Personnalité, Cognition et Changement Social. Elle est également chercheure associée à la Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique de Grenoble Ecole de Management, et membre du Groupement de Recherche et d’Intervention sur la Présence Attentive (GRIPA) à l’Université du Québec à Montréal, Canada. Elle est aussi membre fondateur et Vice-Présidente de l’Association française et francophone de Psychologie Positive. Ses recherches portent sur le développement et les effets de la gratitude et de la pleine conscience dans le champ de l’éducation, des organisations et des psychothérapies. Elle a publié plusieurs ouvrages sur ces thématiques parmi lesquels Mettre en œuvre un programme de psychologie positive paru chez Dunod (2018), La psychologie positive : 10 fiches pour comprendre paru chez InPress (2018), Les pouvoirs de la gratitude chez Odile Jacob (2016), La psychologie positive chez Dunod (2014) et Manager en pleine conscience chez Dunod (2016).


ATELIERS 5 et 7 


BRENT BERESFORD
 

N’être qu’une présence pour nos étudiants
(VOLET EXPÉRIENTIEL)

Résumé :

On ne peut vraiment connaître ce que c’est, la pleine conscience / présence attentive / mindfulness, que par le vivre. Pendant cet atelier pratique, venez découvrir, ou redécouvrir, c’est quoi de plonger notre esprit dans un univers où tout ce qui importe est l’instant présent. Allons à la rencontre de ces caractéristiques et qualités en nous qui nous permettent de faire face aux évènements avec accueil, curiosité, et bienveillance. Et ne faisons pas cette pratique tout seul dans notre coin : des pratiques relationnelles seront mises à l’avant-plan! Est-il possible d’incarner la présence attentive quand on est face à quelqu’un d’autre? Est-il possible d’être cet enseignant  « présent » pour nos étudiants? Explorons ensemble cette possibilité. Préparez-vous à être engagé dans un dialogue sur votre expérience, ce sera un atelier interactif!
 

Biographie :

Brent Beresford, M.Ps., est doctorant en psychologie à l’UQAM, dans son année terminale. Il y enseigne actuellement la pratique de la présence attentive dans le nouveau programme court de deuxième cycle sur la présence attentive à la faculté des sciences de l’éducation. Il est instructeur de MBSR qualifié depuis 2015 (218 heures de formations suivies au Centre for Mindfulness à l’Université du Massachusetts), et il a enseigné 11 cycles complets du programme de 8 semaines. Il a facilité plus de 400 heures d’ateliers de groupes basés sur l’ACT (la thérapie de l’acceptation et de l’engagement) sur une période de quatre ans auprès de clientèles diversifiées [employés, gestionnaires, étudiants (ateliers Korsa), nouveaux arrivants]. Il œuvre actuellement comme thérapeute au Centre de santé et de consultation psychologique de l’Université de Montréal, où son approche de psychothérapie est largement informée par sa pratique de présence attentive. Son approche intégrative met de l’avant une perspective intersubjective, l’importance primordiale de l’expérience subjective du client, l’intégrité et l’authenticité. Ergothérapeute de formation, il a exercé à divers endroits pendant ses 13 années dans cette carrière. Sa pratique personnelle de méditation et de yoga remonte à 2010.  


ATELIERS 6 et 8 


GENEVIÈVE TAYLOR
 

Les bienfaits de la présence attentive en milieu scolaire : programmes d’interventions et outils d’application simples et faciles à intégrer au quotidien (VOLET THÉORIQUE)

Résumé :

Plusieurs programmes d’Intervention Basés sur la méditation par la Présence Attentive (IBPA) existent actuellement en milieu scolaire, mais ont davantage été développés pour les élèves. Des chercheurs s’intéressent maintenant à des IBPA élaborées spécifiquement pour les enseignants. Bien qu’encore embryonnaire, la recherche suggère que ces IBPA permettraient aux enseignants de diminuer leur stress, d’augmenter leur résilience et de promouvoir des méthodes pédagogiques plus efficaces et empathiques. Le présent atelier vise à présenter les différentes IBPA développées pour les élèves et les enseignants, à exposer les travaux de recherches démontrant leur efficacité et à transmettre certains outils pratiques issus de ces programmes. L’objectif premier sera de sensibiliser les participants aux bienfaits de programmes adaptés du Mindfulness-Based Stress Reduction chez les enseignants ainsi qu’aux répercussions sur le développement socio-émotionnel des élèves par la présentation des résultats empiriques pertinents. Le deuxième objectif sera de se familiariser avec quelques outils d’intervention pratiques que les enseignants peuvent intégrer dans leur quotidien et dans leur enseignement.
 

Biographie :

Geneviève Taylor, Ph.D., est psychologue et professeure au département d’éducation et de pédagogie ainsi qu’au département de psychologie à Université du Québec à Montréal. Elle y enseigne également dans le nouveau programme court de deuxième cycle sur la présence attentive. Elle est responsable du secteur de recherche en milieu scolaire au Groupe de Recherche et d’Intervention sur la Présence Attentive (GRIPA). Elle possède une expertise quant aux applications de la présence attentive chez les enfants et les adultes et à ses mécanismes d’action. Elle est aussi chercheure au Centre de Recherche et d’Intervention sur l’Éducation et la Vie Au Travail (CRIEVAT). Auteure du premier chapitre francophone sur l’effet des interventions basées sur la présence attentive (mindfulness) en milieu scolaire, elle possède plusieurs années d’expérience en psychothérapie cognitivo-comportementale de troisième vague auprès d’enfants et d’adultes. Ses recherches portent sur les mécanismes d'action des interventions basées sur la présence attentive et sur leurs effets sur l’autoconcordance des buts, la motivation et l'autorégulation, tant chez les étudiants que chez les enseignants.


CONFÉRENCE DE FERMETURE 


ROBERT BOUCHARD

Communication consciente : mode d’emploi

Résumé :

La pratique de la communication consciente n’est pas une technique, un instrument ou un outil. Bien sûr, elle offre des outils, des moyens, mais elle est plutôt une approche pour « affûter » la conscience qui précède, accompagne et suit toute communication. Elle nourrit la capacité d’observer ce qui se passe en nous avant, pendant et après la communication afin que nous puissions offrir une présence bienveillante tant à nous-même qu’à l’autre, ainsi qu’une attention claire et précise aux sentiments et besoins des personnes impliquées. En cela, la « communication consciente » est une démarche qui enseigne l’importance de s’enraciner dans le présent pour apprécier sa vie et découvrir l’immense réservoir de patience, de bonté et d’intelligence qui nous habite, ce que nous aborderons de manière concrète à l’occasion de la présente conférence.

Les objectifs : 

- Découvrir le modèle proposé par Marshall B. Rosenberg;
- Voir l’intelligence relationnelle comme paramètre de réussite de nos communications intra et interpersonnelles;
- Prendre conscience de son impact lorsqu’une communication ne prend pas en compte cette dimension;
- Dans un cadre pédagogique et dans une perspective de relations professionnelles, saisir la place de l’écoute empathique et :
  • Développer la capacité de mettre l’accent sur la conscience et la maîtrise de soi
  • Développer la capacité de s’affirmer en créant —au préalable— l’ouverture chez l’autre
  • Explorer et toucher un processus de communication concret en soutien à une pédagogie active.

Biographie :

Robert Bouchard est formateur et médiateur certifié du Centre International de la Communication NonViolente (CNVC) et également membre du Barreau du Québec depuis 1978. Son parcours éclectique (études en musique, droit, communication et management) et son expérience de juge, d’homme d’affaires et de coach l’a conduit à s’intéresser au développement de la conscience chez l’être humain et l’optimisation du potentiel de sagesse individuel et collectif. Il a développé un intérêt tout particulier pour la communication dans les organisations, le climat de travail et la qualité de vie dans les milieux organisationnels. Il est intervenu dans de nombreuses organisations publiques et privées à titre de formateur et de conférencier. Il est le président et cofondateur du Groupe Conscientia entreprise conseil en communication.


ATELIER MATINAL  (sur base volontaire)


LYNE ST-ROCH

Écoute intérieure et yoga en douceur

Résumé :

Lyne St-Roch vous propose de bien débuter la deuxième journée du colloque en y explorant le potentiel bénéfique de la pratique du yoga, tant d’un point de vue personnel que professionnel. Cette dernière, notamment en tant qu’outil anti-stress, aide à nous libérer des tensions accumulées par l’organisme, à calmer notre agitation mentale et à se recentrer pendant les périodes de turbulences. Elle est aussi facilement intégrable, en courtes séances, dans nos horaires souvent forts chargés.
Entre deux moments d’écoute attentive, vous serez guidés à travers une séquence de postures accessibles, de moments davantage méditatifs et de respirations; éléments tous prédisposant à l’écoute intérieure et à l’atteinte de l’harmonie, celle du corps et de l’esprit.
 

Biographie :

Pionnière du yoga francophone à Montréal, fondatrice en 2001 des Studios Lyne St-Roch, diplômée en sciences de l’activité physique de l’Université de Sherbrooke, massothérapeute et professeure réputée, Lyne St-Roch possède une vaste expérience dans le domaine du yoga et du mieux-être. Au fil des ans, elle a donné de nombreuses formations, ateliers et conférences. Plusieurs professeurs de yoga actuels, tant à Montréal qu’ailleurs au Québec ont étudié auprès d’elle. Parmi ses nombreuses interventions médiatiques, Lyne a collaboré régulièrement à LaPresse+. Toujours à l’écoute des besoins de chaque personne, son enseignement a influencé la vie de milliers de femmes et d’hommes.

Cet atelier s’adresse autant aux néophytes qu’aux pratiquants réguliers.
Flexibles ou pas , méditants ou non; tout le monde s’y retrouvera entre bonnes mains. Bienvenue à tous!

Prévoir d’apporter votre tapis de yoga svp. Quelques-uns en surplus seront également disponibles.
 
À noter qu’un maximum de 30 personnes est possible pour cet atelier. Réservez votre place rapidement !

 
 


 
Je souhaite me désinscrire de cette liste

Email Marketing Powered by Mailchimp