Copy
J'avoue tout. Ce mois-ci, je n'ai rien fait à la nouvelle lune. Je n'ai pas posé mes intentions, je n'ai pas tiré mes cartes. Aucun rituel. Je n'ai pas pris le temps d'allumer ne serait-ce qu'une petite bougie. Ni même de faire une courte méditation ou un post sur Instagram pour vous demander vos intentions à vous pour les semaines à venir. Nada.

Pour tout vous dire, je n'avais pas d'énergie à consacrer à ma pratique. J'avais simplement envie d'être chez moi, tranquille, et de ne surtout pas entendre parler de magie ou de cycle lunaire. J'avais besoin de me concentrer sur mon travail (je suis en train de boucler mon premier roman !), de renforcer mes muscles à la salle de sport, et de repenser ma routine. Aucune magie là-dedans. Juste du self care... ce qui m'a permis d'éviter le "burn out spirituel", terme que j'ai découvert grâce à la dernière newsletter de Karlota Alevosía. Je vous encourage d'ailleurs fortement (si ce n'est pas déjà fait) à la lire à tête reposée pour en saisir toutes les subtilités. 

Aujourd'hui, à quelques jours de la pleine lune, c'est avec plaisir que je me plonge à nouveau dans mes lectures de sorcière et que je les partage avec vous dans ce nouveau numéro de SPELL IT OUT. J'ai l'impression que la newsletter vient de passer un cap grâce à l'intervention d'une personne : Anaïs Armandy qui a imaginé un tout nouveau logo à SPELL IT OUT et qui a donné vie à la contribution de la sorcière moderne de cette cinquième édition.



Suivez Anaïs sur son compte Instagram, visitez son site internet, faites appel à son expertise ou envoyez lui du love pour la féliciter de son joli travail sur SPELL IT OUT et ailleurs. Moi, je profite de la fin de cet édito pour la remercier infiniment de rejoindre cette aventure witchy un peu folle mais terriblement enrichissante !
  
LES LIENS
  • La tarologue et sorcière verte Karlota Alevosía pousse un coup de gueule contre la récupération commerciale de la "figure de la sorcière" et c'est à lire sur le blog de Lilith Tarot 
     
  • Moins critique mais tout aussi intéressant, Glamour UK se demande comment la sorcellerie est devenue une "tendance" sur Instagram alors que sa pratique était interdite au Royaume-Uni jusque dans les années 50 🇬🇧
     
  • Lucia Sekerková est photographe et a immortalisé plusieurs sorcières de Roumanie ; une partie de son travail est à découvrir sur Broadly 
     
  • Palo santo, cristaux... Avons-nous vraiment conscience du coût environnemental qu'occasionnent nos pratiques spirituelles ? La Sorcière rouge tire la sonnette d'alarme dans un billet éclairé, publié sur son blog


     
  • Dans son troisième numéro, la revue française She Gazes s'intéresse à l'éco-féminisme et aux sorcières ; on y croise évidemment la sorcière Starhawk et des photographies à la symbolique puissante
     
  • Côté culture, on en sait plus sur le reboot de The Craft : le film sera écrit et réalisé par Zoe Lister-Jones, et l'intrigue se passera dans le même lycée que le film original, rapporte W Magazine
     
  • Le sabbat de Beltane est dans quelques jours et pour tout savoir à son sujet, rendez-vous sur Mystic Moons 
     
  • Agenda : La Maison d’Art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne accueille l'exposition "La Vérité n’est pas la Vérité", une histoire de sorcières à voir jusqu'au 20 avril // Mathilde, la personne derrière le podcast Z comme Zodiaque est aussi à la tête d'un café dans le 18ème arrondissement de Paris et samedi 20 avril, elle organise un café-astro qui a l'air super cool ! // Le Grand Palais accueille jusqu'au 22 avril l'exposition "La Lune, du voyage réel aux voyages imaginaires 
LE COIN D'UNE SORCIÈRE MODERNE
La recette de sel noir de Laurie B.
Le sel noir est une forme de protection. Quand il est dispersé au seuil du foyer et sous les fenêtres , il éloigne aussi bien les situations indésirables que les personnes néfastes

Je vous livre ma recette personnelle qui s'est révélée très efficace.
Il faut toutefois le renouveler une fois par an.
Laurie est magnétiseuse, artiste et a récemment réalisé sa médiumnité.

Elle travaille principalement avec les énergies de la nature et vous pouvez faire appel à elle pour divers services witchy (sorts, conseils, préparations magiques, bougies rituelles, tirages de cartes...).

Pour suivre son travail ou faire appel à ses talents, voici son compte Instagram, son site artistique et enfin son patreon.

Merci à Laurie pour sa recette de sel noir et à Anaïs pour l'avoir mise en images. Il n'y a rien de plus cool que de rassembler plusieurs meufs badass pour donner vie à de beaux projets !

Vous souhaitez apparaître dans cette section ?
Envoyez-moi un mail ou contactez-moi sur Instagram ✉
COUP DE CŒUR CULTUREL
"Les sorcières de Salem" d'Arthur Miller,
mise en scène par Emmanuel Demarcy-Mota
1692 à Salem, dans le Massachusetts. Cinq jeunes filles sont surprises en pleine nuit en train de danser dans la forêt. On les accuse de sorcellerie. Alors pour se protéger, ces jeunes filles vont user de leurs charmes et du pouvoir des mots pour retourner la situation et entraîner avec elles toute une ville dans une hystérie collective aux conséquences dramatiques.

Voilà comment on pourrait résumer la pièce Les Sorcières de Salem, écrite par Arthur Miller et jouée pour la première fois à Broadway dans les années 50, à l'occasion d'une autre "chasse aux sorcières", celle qui traquait les communistes au lendemain de la Seconde guerre mondiale. Le parallèle est évident et la leçon à retenir de la pièce aussi. 

Plus qu'une réflexion sur la persécution des femmes par une société patriarcale qui souhaitent contrôler le corps, les désirs ou encore leur sexualité, Les Sorcières de Salem est une pièce qui sonne comme un avertissement.

En 1692 à Salem, on accusait sans preuve des individus de sorcellerie. Les années 50 aux États-Unis ont laissé place au Maccarthysme, qui a pourchassé des communistes mais également persécuté des homosexuels... pour la simple raison que leur sexualité dérangeait et était qualifié "d'anti-américaine".  

Aujourd'hui, l'avertissement de Miller tient toujours. Il suffit d'ouvrir ses réseaux sociaux pour constater que la "chasse aux sorcières" n'est pas terminée. À l'ère des fake news et de l'information qui se transmet toujours plus vite, l'hystérie collective ne se vit plus à l'échelle d'un petit village du Massachusetts, mais bien à celle d'une nation, voire d'une planète, toute entière. À méditer. 

Jouée au Théâtre de la Ville, jusqu'au 19 avril, Les Sorcières de Salem affiche complet. 
 
MAGIC TOOLS POUR SPREAD THE MAGIC
Share
Tweet
Forward
Merci d'avoir lu ce nouveau numéro de la newsletter 🔮 SPELL IT OUT 🔮 Si vous l'avez aimé, partagez-le avec votre coven

Voici le lien pour s'abonner à la liste de diffusion
et un autre pour retrouver les précédents numéros 

Suivez SPELL IT OUT sur Instagram pour un shot de magie au quotidien

On se retrouve d'ici la prochaine pleine lune de mai pour encore plus de liens 100% witchcraft 🌕
 
Arièle, gemini witch à votre service
Copyright © 2018 SPELL IT OUT, All rights reserved.
First picture : Icon made by Freepik from www.flaticon.com

Vous voyez passer des articles intéressants que vous aimeriez voir dans cette newsletter ? Mentionnez-moi sur Twitter ou Instagram

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Spread the magic 💫






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Spell it out · 666 rue de la sorcellerie · Paris 75001 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp