Copy
View this email in your browser
 

Plaidoyer pour l'arrêt de l'importation et le retrait de la commercialisation des articles de grande consommation contenant des substances nocives.

Ces dernières années, différentes études scientifiques ont révélé que de nombreux produits cosmétiques présentaient des sérieux dangers pour la santé humaine.

Dans plusieurs marques de produits de grandes consommations échantillonnés par le passé, des ingrédients nocifs à instar du mercure, plomb, les phtalates, PerfluorésSels d’aluminium, les micros plastiques …ont été découverts.

Récemment, dans la gamme des produits Johnson & Johnson Talc (marque américaine), l’amiante (un cancérigène incontestable et très redouté) a été découvert après multiples plaintes.

Comme conséquence, cette gamme de produits Talc a été interdite de commercialisation aux USA et au Canada. Cependant cette gamme de produits de beauté cancérigène continue à être fabriquée et alimente les marchés des pays en voies de développement dont l’Afrique.


 

Le plaidoyer de l’ONG AVPIP pour l’arrêt de l’importation et la commercialisation de la poudre pour bébé à base de talc ''Johnson baby powder'' au Mali

Au Mali, on retrouve les articles Johnson & Johnson  dans presque tous les rayons de vente de cosmétiques (les  magasins ou boutiques)  sur des étales dans les marchés, les supermarchés, les pharmacies. Cependant force est de reconnaître  que nos différentes investigations nous ont amené à faire le constat qu’il n’y a aucune prise de conscience des pouvoirs publics ni même de la population par rapport aux dangers liés à l’utilisation des produits à base de talc.
Dans le but ultime de faire cesser l’importation de cette gamme vers l’Afrique ou encore d’interdire sa commercialisation,  l’ONG AVPIP s’est engagée dans cette campagne de sensibilisation  pour interdire  l’importation et la commercialisation de ces produits toxiques vers l’Afrique et spécifiquement au Mali. Des lettres d’information et de sensibilisation ont été adressées aux principaux acteurs impliqués ; les populations alertées.



L’ONG la Grande Puissance de Dieu en ordre de bataille au Benin pour faire retirer du circuit commercial la poudre cancérigène de Johnson
 
Dans le cadre de la campagne d’élimination des produits de consommation contenant des produits chimiques dangereux, l’ONG LA GRANDE PUISSANCE DE DIEU a réalisé plusieurs activités pour mobiliser l’attention des différentes parties prenantes ; notamment le Gouvernement béninois à interdire l’importation, la commercialisation et l’utilisation des poudres pour bébés Johnson and Johnson. Moult activités ont été entreprises avec un relai médiatique pour atteindre le plus grand nombre des populations


 
Une sensibilisation avec effet immédiat : le plaidoyer à succès de l’ONG Congolaise AED sur les effets néfastes de la poudre toxiques à base de talc
 

Une enquête réalisée au Congo, notamment à Brazzaville et à Pointe-Noire qui sont respectivement les  capitales  politique et économique du pays nous a indiqué clairement que les poudres pour bébé J&J à base de talc sont commercialisées librement dans le pays. Un produit pourtant démontré dangereux, source de cancer ovarien et retirer des comptoirs commerciaux dans plusieurs pays du monde.
Action sur l'Environnement et le Développement (AED) a aussitôt entrepris avec l’appui logistique du réseau IPEN une série de rencontres avec le ministère congolais du commerce, des approvisionnements et de la consommation. A la suite de fructueux échanges, une note circulaire relative à la suspension des importations et de la commercialisation de la poudre pour bébé à base de talc a été signée avec effet immédiat.

Le Mali et le Burkina Faso désapprouvent le thé vert après que l’analyse d’échantillons y a montré la présence des résidus des pesticides
 
Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des investissements du Mali, relève en effet la présence de résidus de pesticides dans un échantillon de « thé vert de Chine  Achoura ».
“En vue de préserver la santé des consommateurs, je vous invite instamment à prendre des dispositions pour retirer du circuit de distribution le lot incriminé”, souligne le Directeur général du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence dans une note datée du 19 février.
Le thé vert de Chine appelé Achoura est aussi un produit prisé par les consommateurs en Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso a également retiré ce produit sur l’ensemble de son territoire national.


 
Twitter
Facebook
Website

IPEN AFRIQUE FRANCOPHONE 
Liste de diffusion régionale: fa-ipen@npogroups.org
Si vous souhaitez faire publier un résultat de votre de travail dans ce journal périodique, partagez-le à l'adresse ci-dessus ou écrire à l'une des adresses ci-dessous
Mails: ngakengachille@yahoo.com / kuepouo@yahoo.com / tiffanytool@ipen.org
Tél: +237 242 82 50 94 / 697 55 03 38
Web: www.ipen.org / www.crepdcm.com






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
IPEN Francophone Africa regional hub · 3rd Floor, Ecotex Building, Madagascar Quarter, P.O. Box: 2970 Yaoundé - Cameroon · Yaoundé 2970 · Cameroon

Email Marketing Powered by Mailchimp