Copy

chers amis,


J'ai pris un peu de temps pour reprendre contact, puisque vous avez vu, comme moi, que le dialogue engagé fidèlement par les évêques est loin d'avoir porté les fruits espérés et pourtant raisonnables. J'ai été, nous avons été, beaucoup ont été traversés par  des sentiments confus, blessés et de colère face à ce déni de dialogue, quand nous voulons tous oeuvrer au bien commun, avec un souci évident pour la santé de chacun. L'évêque de Coutances, Mgr le Boulc'h vient de nous écrire ce matin, je vous copie colle sa lettre ici pour que vous entendiez tous les niveaux de sa réponse. Je n'aurais pas dit autrement.

Chers diocésains,

Le gouvernement a annoncé hier sa décision de maintenir la jauge des 30 personnes pour la participation au culte, en attendant une éventuelle évolution en concertation avec les responsables religieux.

Conscients de la nécessité de combattre l’épidémie en prenant soin des personnes, les catholiques, dans leur très grande majorité, respectent les consignes sanitaires. C’est dans cet esprit que les évêques, ainsi que des responsables d’autres confessions et religions, ont proposé au gouvernement un protocole exigeant, prenant, entres autres, en considération dans le calcul de la jauge la superficie des édifices, comme cela se fait pour quantité d’autres lieux. Le refus de ce principe raisonnable est incompréhensible et paraît discriminatoire. C’est pourquoi la conférence des évêques a décidé ce matin de déposer un recours en référé liberté.

Ce qui nous est demandé à ce jour est inapplicable dans beaucoup de paroisses. Des rendez-vous sont prévus prochainement avec le premier ministre. Nous espérons que le réalisme et le bon sens l’emporteront sans tarder.

D’ici là, pour les célébrations de ce week-end, 28 et 29 novembre, premier dimanche de l’Avent, je vous transmets ces quelques recommandations :

  • Les prêtres qui le peuvent multiplieront les messes dans les paroisses, sans toutefois célébrer plus de trois messes ce dimanche.

 

  • Les baptisés qui désirent participer à l’eucharistie sauront se montrer compréhensifs. Ils tenteront donc, autant que possible, de se répartir sur les différents lieux de célébration, y compris en semaine. Pour ce faire, les paroisses communiqueront de leur mieux les horaires et les lieux, via messes infos, internet ou la presse locale ou tout autre moyen. Cette répartition devrait rendre possible le respect de la jauge dans plusieurs paroisses.

 

  • Ceux et celles qui iront à ces messes penseront à proposer, particulièrement aux plus fragiles et aux plus isolés, de recevoir la communion à domicile. Ils prieront pour toutes les personnes touchées à divers titres par l’épidémie dans le monde en communion avec leurs frères et sœurs absents.

 

  • La participation au culte n’est pas comparable à un acte d’achat dans un magasin, ni même à l’adhésion à une proposition culturelle ou sportive. Elle honore la dimension transcendante et spirituelle de la personne humaine dans une liberté fondamentale. Demander aux prêtres d’exclure eux-mêmes des personnes de la célébration est contraire à leur ministère. Je ne saurais le leur imposer. En toutes situations, ils se montreront cependant particulièrement vigilants sur le respect strict des gestes barrières de distanciation, de désinfection et de port du masque, tels qu’ils ont été déjà transmis par le diocèse.

 

  • Les fidèles ont toujours la possibilité de prier dans les églises auprès du Saint Sacrement dans la grâce du recueillement. 

 

Ces difficultés ne doivent pas empêcher notre Église d’entrer avec joie dans le temps de l’Avent, toute disposée à entendre l’appel à la veille et à l’espérance du Christ. Que la préparation à la célébration du mystère de Noël en familles, en fraternités et en assemblées, affermisse tous les catéchumènes et baptisés dans le témoignage de l’Evangile auprès de tous.

 

Que le Seigneur vous bénisse.

 

+ Laurent le Boulc’h
Evêque de Coutances et Avranches

Avec tout cela, à mon tour de me tourner vers vous, et de voir ensemble le cadre de nos célébrations. Il y aura six messes de proposées ce week-end dans la paroisse, et la messe tous les jours en semaine. Habituellement, hors saison, nous sommes autour de 300 à venir aux célébrations le week end, et même si tous n'oseront pas, les trois messes habituelles ne suffiront pas à accueillir tout le monde. Pire encore, il m'est inenvisageable de dire à une personne qui viendrait : ne rentrez pas c'est complet. Nous avons dû parfois le faire à Noël, et c'était horrible. Je sais en revanche pouvoir compter sur vous.

Je ne compte pas faire une liste d'inscription pour la messe, qu'on vérifierait. C'est trop fermé et improbable, mais il nous faut pourtant nous organiser. C'est pourquoi je voudrais vous demander d'inscrire vos prénoms dans le sondage ci dessous(un par ligne), prénoms pour garder une forme d'anonymat (vous pouvez même noter Cunégonde ou Anatole si vous y tenez ;) ), mais surtout pour nous permettre de nous répartir sur toutes les messes du week end et sans doute de la semaine s'il le faut.

Et je vais vous demander un acte de charité ultime: si vous voyez (c'est apparent sur le sondage) qu'à une messe à un des horaires habituels, il ne reste plus que 5-6 places sur les 30, je vous demande de ne pas les prendre pour que celui qui n'a pas trop le choix, ou qui ne savait pas, ou passait par là puisse être accueilli sans arrière pensée. Choisissez tous les autres horaires, un peu improbables. J'aurais pu bloquer les inscriptions par principe à 24, je préfère vous faire confiance. Une messe à 30, ce sera bizarre, mais je veux pouvoir vous accueillir. En semaine aussi... pour que tous puissent participer, pour que tout le monde puisse être accueilli dans l'hospitalité eucharistique, il nous faudra reculer sur certaines de nos habitudes.

Nous organisons un accueil téléphonique aujourd'hui et demain pour s'inscrire au 02 33 50 06 63. Je vous demande aussi de prendre contact avec vos voisins et amis proches dont vous savez qu'ils n'ont pas internet pour leur parler de toutes ces possibilités voire les inscrire vous mêmes. On peut aussi aller porter la communion, comme le signale l'évêque...

concrètement, les horaires de célébration sont
  1. samedi, 18h, Kairon
  2. +samedi 18h, Saint Pair sur mer
  3. dimanche 9h30 Carolles
  4. +dimanche 10h30 Jullouville
  5. dimanche 11h Saint Pair sur mer
  6. +dimanche 18h Jullouville.
et pour s'inscrire, il faut aller là:

https://www.doodle.com/poll/fbbiqrwef4unxxar (pour évaluer les lieux où il restera de la place)

Quoiqu'il arrive, et au nom de la charité de Jésus, nous ne serons pas violents, mais remplis de la douceur du Christ. Et puisque la tentation de s'enflammer de colère est si grande, je voudrais vous demander une autre chose. Hier, on vient de m'apprendre le décès de Delphine, une jeune maman de deux enfants de 3 et 18 mois, d'un lymphome fulgurant en un mois. Pour des raisons un peu particulières, Delphine est reliée à un deuil très violent que nous avons déjà porté dans la paroisse, depuis que je suis là. Alors, si vous le voulez bien, que toute la puissance de notre émotion face à l'absurde de notre temps devienne une prière de douceur pour cette famille, pour ce papa, pour ces amis tellement brutalisés par un mal bien plus grand que nos aléas.

L'essentiel, comme chrétien, n'est pas ailleurs.

et vous pourrez associer à votre prière Marie, qui prenait soin du P. Deshogues, et qui a été inhumée aujourd'hui (ainsi que Mme Ferrand, M. Bard, Mme Serralta et M.Guérendel
En communion dans l'attente, la charité et la prière
P. David
et merci.
PS, je vais rajouter les messes et le sondage sur messes info
voir ce mail dans votre navigateur internet
C'est un petit mail paroissial 2020 Paroisse Notre Dame de la Baie.


on peut bien sûr se désabonner.
unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp