Copy

chers amis,


Quelle fierté.

Pour le premier dimanche de l'Avent, et ces règles improbables, il s'est passé quelque chose qui a fait naître en moi une grande reconnaissance, un désir d'action de grâce et un poil de fierté... pour vous.
Je vous avais proposé de signaler quelle messe vous vouliez vivre, et ne pas surcharger pour que le frère qui viendrait à l'improviste puisse se sentir accueilli sans arrière-pensée. Et ça s'est passé.

Plusieurs, beaucoup, après ces semaines de jeûne eucharistique douloureux, ont choisi de ne venir que le soir, le mardi suivant voire jusqu'au vendredi... et à chacune des messes, le frère imprévu a pu trouver sa place. J'ai entendu la violence de ce choix, le manque de se retrouver chanter, sourire, prier ensemble.

alors, j'ai admiré. Je n'avais pas peur mais j'ai admiré. Chacun, à sa manière, a porté la communauté, ne serait ce qu'en faisant de sa prière non pas un lieu égoïste mais un lieu ouvert au frère absent, auX frèreS absentS.

Merci.

vous l'avez entendu, les règles s'assouplissent ce week end, et notre évêque, avec délicatesse, rouvre nos portes aux plus fragiles, comme il nous l'a écrit, ces dernières heures.

Vous trouverez ci-joint le communiqué du ministère de l’intérieur annonçant la nouvelle jauge sanitaire pour les cérémonies et la réaction de la CEF.

C’est une bonne nouvelle pour nous et ceux et celles qui pourront rejoindre sans crainte les célébrations dans nos églises.

Un point sera fait à mi-décembre avec le gouvernement pour desserrer encore la jauge, en vue de Noël, si toutefois la situation continuait de s’améliorer.

Cette évolution positive dépend aussi de notre attention à respecter strictement cette jauge ainsi que les protocoles sanitaires exigés dans nos liturgies.

Je compte sur votre coopération.

 

En communion avec vous sur le chemin de l’Avent dans l’espérance de Celui qui vient.

+ Laurent Le Boulc’h
Evêque de Coutances et Avranches

la règle, cette fois-ci, sera assez proche de ce que nous vivions déjà avant le premier confinement. On nous demande de bloquer un rang sur deux, d'asseoir ensemble côte à côte les personnes partageant le même domicile, et de garder deux places libres entre les personnes sinon. C'est faisable, sans tension et nous permettra de donner à une place à chacun. Bien sûr, nous utiliserons le gel aux entrées, le masque avec soin et complètement et je demanderai une vigilance à ceux qui donnent la communion, et peut être même pour les lectures (avec un masque en papier, on entend pas si mal) et aux personnes se mettant au service du chant, de la liturgie etc.

On va donc pouvoir reprendre notre rythme. Kairon 18h, Jullouville 9h30, 11h à St Pair (la semaine prochaine ça sera à Carolles à 9h30). Je vous invite à le dire à vos voisins, amis, proches qui ne le sauraient pas.

merci. Vraiment. Je suis si fier de notre réponse.
En communion dans l'attente, la charité et la prière
P. David

PS, je vais rajouter les messes sur messes info
voir ce mail dans votre navigateur internet
C'est un petit mail paroissial 2020 Paroisse Notre Dame de la Baie.


on peut bien sûr se désabonner.
unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp