Copy
Si vous ne pouvez pas lire cet e-mail correctement, rendez-vous sur cette page.

Une attente des citoyens :
Pourquoi ces torches ? Quelles matières brûlent-elles ?

Des réponses concrètes des acteurs du territoire 

Du fait de leur importante visibilité, tant de leur flamme que des fumées qui peuvent s’en dégager, les torches suscitent d’importantes inquiétudes auprès des habitants et acteurs du territoire. Ces préoccupations ont déjà été recueillies lors de la concertation menée dans le projet RÉPONSES. Dès lors, plusieurs acteurs ont lancé plusieurs actions pour expliquer, surveiller, réglementer ou encore réduire les torches en réponse à ces attentes (www. dispositif-responses.org). Ainsi :

  • Sur proposition de la DREAL, le Préfet a imposé au printemps 2018 et pour 15 sites industriels de la zone, de nouvelles dispositions réglementaires, inédites au niveau national, destinées à réduire leurs émissions de COV et à optimiser leur surveillance dans l'environnement. Leur déclinaison est en cours. Entre autres dispositions, ces arrêtés préfectoraux imposent la réalisation d'études destinées à réduire l'occurrence des torchages, qui doivent rester exceptionnels et essentiellement motivés par des impératifs de sécurité. Après réception, l'année 2021 sera consacrée à leur analyse qui pourra donner lieu à des prescriptions réglementaires complémentaires. Outre les actions réactives usuellement mises en œuvre à l'occasion d'évènements ponctuels, la DREAL prévoit également une action ciblée de contrôles au cours de l'année afin de vérifier la pertinence des dispositions déjà prises par les industriels afin de limiter leur occurrence. 
  • La torche (ou torchère) est avant tout un organe de sécurité indispensable à la maitrise de l'exploitation des sites pétrochimiques. Dans le cadre de la réglementation, les industriels sont tenus de mettre en place des actions pour réduire les émissions à la torche et limiter leur utilisation. Ces actions concernent l'optimisation des séquences arrêt-démarrage, l'amélioration de la fiabilité des équipements, l'amélioration du fonctionnement même des torches et leur capacité à éviter les fumées. Un document explicatif a été élaboré par les groupements d'industriels, représentés par Environnement industrie et le GMIF, pour répondre aux questionnements des habitants dans le cadre de RÉPONSES. 
  • AtmoSud participe, avec le GMIF et les industriels de la zone, a un programme de surveillance renforcé concernant les COV. La surveillance des COV est réalisée par AtmoSud à la demande des industriels, en réponse aux prescriptions préfectoraux dont il est fait mention ci-dessus. Il s'agit d'un dispositif de surveillance de l'environnement. Par ailleurs, AtmoSud dispose depuis plusieurs année d'un réseau d'équipements de surveillance en continu des COV (3 matériels à Berre, Lavéra et Fos) qui va s'étoffer en 2021 avec l'ajout de 2 nouveaux autres lieux de mesures à Port-de-Bouc et Rognac Barjaquet et qui a vocation à évoluer au fil des connaissances et des besoins.

Quelques éléments


Dégazage, torchage... De quoi parle-t-on ? Le dégazage est une expression dérivée des procédés d'extraction pratiqués sur les champs pétrolifères, très décriée aujourd'hui et de moins en moins utilisées, qui consistait à brûler directement les excédents de gaz plus difficiles à récupérer que le pétrole liquide. Dans le raffinage et la pétrochimie, les pratiques de « dégazage » à proprement parlé sont rares. Il n'est pas question de brûler et donc perdre de cette façon un précieux combustible. Le recours à la torche, ou torchage, s'avère néanmoins indispensable pour évacuer du gaz en excédent dans des situations particulières d'exploitation et notamment lors des incidents techniques. 
 
Information sur les torches et leur utilisation
Document explicatif sur les torches
Rôle des torches : La torche (ou torchère) est un organe de sécurité des raffineries et des industries notamment dans les secteurs du pétrole, de la chimie et de la pétrochimie.

Pourquoi les torches ? Les installations de production sont composés d’équipements qui peuvent s’apparenter à de grosses cocottes minutes. Contrairement à nos cocottes minutes de cuisine, l’évacuation du surplus de gaz se fait très rarement à l’atmosphère pour des raisons environnementales et de sécurité. Dans l’industrie, les gaz en excédent sont dirigés vers les torches qui ont pour fonction de les brûler.

Pourquoi les fumées ? Lorsque la combustion est bonne, il n’y a pas de fumée. Une bonne combustion est facilitée par injection de vapeur, dite « vapeur d’effacement » car elle permet d’éviter les fumées noires et abondantes. Lorsque l’injection de vapeur est insuffisante par rapport à la quantité de gaz brûlé (trop de gaz ou pas assez de vapeur disponible) la combustion n’est pas bonne et des fumées sont émises.
Tout savoir sur les torches
À propos
Des attentes des citoyens en lien :
  • Peut-on réduire ces rejets de polluants ?
  • Peut-on utiliser de meilleurs procédés industriels ?
  • Imposer des normes, réglementations et sanctions plus strictes envers les pollueurs.
Consultez les différentes actions en lien avec les torches et en réponse aux attentes des citoyens :
Réduction des émissions à la torche dans le cadre du grand arrêt réglementaire planifié, Lyondell Chimie France, site de Fos
Réduire les émissions de Composés Organiques Volatils (COV), Lyondell Chimie France, site de Fos
Réduction de la quantité de gaz brulée aux 2  torches, Naphtachimie
Arrêtés préfectoraux complémentaires liés aux émissions de COV, DREAL
Planifier l'utilisation de la torche, GMIF
Programme Industriel de surveillance des pollutions, AtmoSud

Dispositif RÉPONSES

 
Cette newsletter mensuelle permet de mettre en lumière une des actions en réponse à une attente citoyenne du dispositif RÉPONSES. La parole est ainsi laisser tour à tour aux associations, collectivités, industrielles, services de l'État et établissements publics, salariés en fonction de leurs actualités. 

Le dispositif RÉPONSES est né de la volonté d'apporter des réponses aux préoccupations des citoyens concernant la qualité de l'air. Grâce à un dispositif inédit tant par son envergure que par sa méthode et l'implication des acteurs, et après une année d'écoute et de dialogue avec les citoyens, un plan d'action dédié à la qualité de l'air a été coconstruit. Une plateforme internet a été créée pour suivre ensemble l'évolution de ce plan d'actions. 

 
Vous avez une préoccupation ? une attente ? La réponse est peut-être déjà là : 
www.dispositif-reponses.org

Si non, écrivez-nous à  contact@dispositif-reponses.org

Email
Website
LinkedIn
Twitter
YouTube
Dispositif RÉPONSES
www.dispositif-reponses.org
porté par le Secrétariat Permanent pour la Prévention
des Pollutions Industrielles Provence Alpes Côte d'Azur

Pour vous désinscrire et ne plus recevoir ces emails : cliquez ici
Pour vous inscrire et recevoir directement cette newsletter : cliquez ici
Contact : SPPPI PACA - 27, rue François Baudillon - 13110 Port-de-Bouc
Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer ce courriel que si nécessaire. 






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
SPPPI PACA · 27 rue François Baudillon · Port-de-bouc 13110 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp